Chronos

A la quatrième pomme, il sera exactement....

CHRONOS, le dieu du temps qui passe, celui qui mangeait ses enfants.....

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

3 octobre

Selon l'AFP, des infos sur les récipiendaires...

 

https://fr.news.yahoo.com/route-mill%C3%A9sime-2017-prix-nobel-081909453.html

 

 

 Et ceux qui rêvent à de futures applications

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/02/prix-nobel-de-medecine-30-ans-apres-avoir-compris-lhorloge-biologique-comment-la-science-cherche-a-la-modifier_a_23229695/

 

 

 

*2 octobre 2017

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-nobel-de-medecine-a-trois-americains-specialistes-de-l-horloge-biologique_116984?xtor=RSS-16&utm_content=buffer7c615

Le Nobel de médecine à trois américains spécialistes de l'horloge biologique

J'espère que cela va être une bonne occasion pour que tous les médias parlent enfin sérieusement de l'heure d'été..et pas seulement en citant les vaches...et les drosophiles ! On connaissait ces travaux depuis pas mal de temps...Mais c'est une bonne occasion de réaliser que nous sommes artificiellement déphasés, avec d'importantes conséquences sur notre vie courante et nos potentialités!

Un article de Slate , écrit par le Docteur Jean -Yves Nau :

http://www.slate.fr/story/152012/nobel-2017-medecine-horlogers-geneticiens

Le Nobel 2017 de médecine attribué à trois horlogers-généticiens

...Vous verrez que la fin intéresse avec tous ceux qui luttent contre les changements d'heure. L'article se termine par :

<< ou celles (les souffrances) des enfants scolarisés à qui, en dépit des acquis de la science, on continue d’imposer des horaires hebdomadaires ignorant et méprisant leurs horloges internes.>>

DOMMAGE QU'IL N'AIT PAS DIT "hebdomadaires et quotidiens" ! La question principale n'est pas de choisir entre 4 jours ou 4 jours et demi d'école, mais de ménager un meilleur temps de sommeil toute l'année aux enfants et à leurs parents.

* *

3 mars 2016

http://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/avc/prevenir/le-passage-a-l-heure-d-ete-lie-a-un-risque-accru-d-avc-609954

Après avoir mené des recherches pendant plus de dix ans, l'équipe Dr Jori Ruuskanen a constaté que, au cours des deux jours qui suivent le passage à l'heure d'été , le taux global d'AVC ischémique était de 8% plus élevé. Mais passés ces deux jours, le taux revient à la normale.

Mais contrairement à ce que dit le sous-titre, ce n'est pas surprenant !

*

25 novembre 2015

http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2015/11/24/l-ete-plus-prejudiciable-que-l-automne-pour-l-agriculture-du-territoire-de-belfort

<<« Les bêtes ont pu rester dehors jusqu’à la fin de la semaine dernière. Elles sont très bien, d’autant plus qu’une repousse d’herbe, qui a eu lieu en automne, permet de nourrir le bétail », dit l'agricultrice. « D’habitude, avec le changement d’heure, les bêtes ne sont pas bien. Cette année, je n’ai pas de perte de lait.>>

Les animaux domestiques, de rente ou de compagnie sont perturbés par les changements d'heure lorsque leurs propriétaires les contraignent à suivre l'heure légale. On voit bien dans cet article que les vaches restées à l'herbe n'ont pas montré de baisse de leur production de lait. C'est un peu comme pour les accidents de piétons et de cyclistes. En règle générale, l'arrivée de la mauvaise saison joue plus que le retour à l'heure d'hiver!

 * * *

17 août 2014

Un article du journal espagnol ABC titre "Des scientifiques trouvent comment éviter les effets du jet-lag". En fait, ils auraient identifié un gène qui pilote la réaction au jet-lag. Comme probablement ce gène n'a aucun effet sur le déréglement causé par une avance forcée et permanente des activités par rapport au cycle nycthéméral, ce sera sans doute l'occasion de faire à nouveau le point  

http://www.abc.es/salud/noticias/20140815/abci-pastilla-contra-201408151749.html

**

20 juin

L'un de nos fidèles adhérents nous a communiqué un article de chercheurs US.

Ils ont étudié la fréquence quotidienne des infarctus aigus du myocarde pendant quatre ans (de 2010 à 2013) dans l'Etat du Michigan. Ils ont constaté une forte augmentation de leur nombre après chaque passage à l'heure d'été.  Vous en aurez bientôt un résumé traduit

****

30 avril 2014

Dans le journal espagnol ABC

http://www.abc.es/sociedad/20140430/abci-conductor-matutino-vespertino-201404291731.html

Etes-vous un conducteur du matin ou un conducteur du soir ?

Los ritmos circadianos determinan la hora óptima y la menos recomendable para coger el coche, según un estudio de la Universidad de Granada

Les rythmes circadiens déterminent l'heure optimale et la moins recommandable pour prendre sa voiture, selon une étude réalisée par l'Université de Grenade

******

29 avril - Dans le journal le Monde daté du 30 avril, un bon article qui n'apprend pas grand'chose, à part la découverte de gènes qui différencient les couche-tard des lève-tôt, mais qui fait bien le point sur l'horloge biologique humaiie.. 

Voici son contenu

Quand l'horloge biologique se détraque

Une équipe japonaise a découvert un nouveau rouage de l'oscillateur qui synchronise notre organisme sur un rythme de vingt-quatre heures 

"Chrono "  : c'est le nom de baptême du dernier rouage identifié dans notre horloge biologique, cet engrenage moléculaire qui donne à notre organisme un rythme d'environ vingt-quatre heures. D'où son nom d'horloge " circadienne "  : de circa, " proche de ", et dies, " jour ". Ce nouveau rouage a été découvert par une équipe du Riken Brain Science Institute (Japon), qui a publié ce travail le 15  avril dans PLoS Biology.

" Chrono ", ou comment se raccrocher au train de la  chronobiologie. Car cette horloge contrôle un grand nombre de fonctions biologiques  : le cycle veille-sommeil, la température corporelle, la pression artérielle, le rythme cardiaque, la production d'hormones, l'appétit, les capacités cognitives, l'humeur, le système immunitaire... - mais aussi la division des cellules et la réparation de l'ADN. Et ses dérèglements - d'origine génétique ou environnementale - apparaissent liés à un nombre croissant de maladies.

" C'est un domaine à la mode, convient le professeur Philippe Froguel, endocrinologue (CNRS-université de Lille, Institut Pasteur de Lille), professeur à l'Imperial College de Londres. Si l'on perturbe le rythme circadien, cela entraîne tout un ensemble d'anomalies qui augmentent le risque de maladies métaboliques et cardiovasculaires, de cancers... "

Cette horloge est un oscillateur moléculaire. " Sa mécanique repose sur une dizaine de "gènes horloge" dont les niveaux d'activité, spontanément, oscillent sur une période voisine de vingt-quatre heures ", explique Claude Gronfier, neurobiologiste à l'Inserm à Lyon. Cette activité rythmique repose sur deux boucles de régulation  : l'une négative, l'autre positive. Chez les mammifères, deux gènes-clés donnent le tempo  : Bmal et Clock. Activés, ils produisent des protéines qui s'associent pour activer les gènes Per et Cry. Ceux-ci fabriquent à leur tour les protéines correspondantes, qui ferment la boucle négative en inhibant l'association initiale. Mais un nouveau gène s'insère désormais dans cet engrenage  : Chrono. Fait notable, Chrono interagit avec des voies métaboliques déclenchées par un stress comportemental. La boucle positive, de son côté, recrute d'autres gènes.

Cette horloge a son rythme propre  : il est de 24,2  heures en moyenne chez l'homme. Les personnes qui ont une horloge rapide (entre 23 h 30 et 24 heures) sont des couche-tôt. A l'extrême, ils tombent de sommeil dès 20 heures pour se réveiller à 4 heures du matin. A l'inverse, ceux qui ont une horloge lente (entre 24 heures et 24 h 30) sont des couche-tard. Certains ne s'endorment qu'à 4  heures du matin pour émerger vers 12 heures. " Les sujets qui souffrent d'un trouble du rythme, qui sont en avance de phase ou en retard de phase, peuvent présenter des variations - polymorphismes - de leurs gènes horloges Per1, Per2, Per3 et Clock ", précise Claude Gronfier.

En l'absence d'exposition à l'alternance du jour et de la nuit, notre horloge tourne " en libre cours ". Mais elle est sans cesse remise à l'heure par la lumière du jour. Par exemple, en fin de journée, l'horloge interne active la sécrétion de mélatonine et inhibe la sécrétion de cortisol, deux hormones associées au sommeil.

Comment ? Grâce à une " horloge centrale ", nichée dans deux infimes structures de notre cerveau  : les noyaux supra-chiasmatiques. Ils hébergent quelque 20 000  neurones, directement connectés à des cellules particulières de la rétine  : les cellules ganglionnaires à mélanopsine. Ces noyaux accèdent ainsi aux informations lumineuses externes. " Sous l'effet de la lumière du jour, notre horloge centrale se synchronise aux 24  heures et synchronise aussi nos organes et nos "horloges périphériques". Car les cellules du cœur, des poumons, du foie, de la rétine, du tissu adipeux, de l'intestin, des muscles... sont aussi soumises à l'influence du rythme circadien, explique Claude Gronfier. Chez les mammifères, 8  % à 20  % des gènes sont sous ce contrôle. "

Les polymorphismes des gènes horloges sont associés à de nombreuses maladies. " Nous avons montré que des souris avec des protéines Cry déficientes ont un niveau d'anxiété élevé. Chez l'homme, des polymorphismes des gènes horloges sont aussi associés à des troubles du comportement et de l'humeur ", indique Emmanuel Valjent (Inserm, Montpellier). Par ailleurs, " le risque de diabète est accru par des mutations d'au moins trois gènes de l'horloge circadienne, relève Philippe Froguel. Et les personnes qui ont un faible taux de mélatonine ont un risque de diabète doublé(JAMA, 3  avril 2013). Une privation ou une mauvaise qualité de sommeil augmente le risque de diabète, d'obésité et de maladies cardio-vasculaires ".

En  2010, l'Organisation mondiale de la santé a classé le travail de nuit dans la catégorie des " cancérigènes probables ". En  2012, l'équipe de Pascal Guénel (Inserm, Villejuif) montrait un risque de cancer du sein accru de 30  % chez les femmes ayant travaillé la nuit. " La plupart des études vont dans ce sens. Mais quels sont les paramètres les plus pertinents de l'exposition au travail de nuit ? Cela reste difficile à établir ", tempère Pascal Guénel.

La connaissance de cette horloge a permis de développer plusieurs approches thérapeutiques. La " photothérapie " est ainsi fondée sur une exposition lumineuse à des doses et des horaires précis. Elle est utilisée contre certaines pathologies du sommeil, des troubles du travail de nuit ou la dépression saisonnière. Le 23  janvier, l'équipe de Claude Gronfier a publié un travail dans PLoS One, montrant comment l'horloge circadienne est sensible à la longueur d'onde lumineuse  : sa sensibilité est maximale pour des lumières bleues. " Chez des sujets souffrant d'un retard de phase, une heure d'exposition lumineuse permet d'avancer l'horloge biologique en une à deux semaines. Mais avec un spectre lumineux optimal, cette durée d'exposition peut être réduite à quinze minutes ", indique Claude Gronfier.

" Un homme qui dort tient en cercle autour de lui le fil des heures, l'ordre des années et des mondes ", notait Marcel Proust dans A la recherche du temps perdu. Si ce dormeur est au centre de ces mondes oniriques, c'est bien grâce à son horloge biologique, où gravite la ronde de ses rêves.

Florence Rosier

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

09.09 | 18:30

La Turquie étant une dictature, le peuple subira ! Et nous, qu'allons nous faire ? Mobilisons-nous d'ors et déjà pour conserver l'heure d'hiver en 2017.

...
24.03 | 13:23

Croire (et faire dire) qu'il faudrait rester à l'heure d'été toute l'année! Celle de Brest ou celle d'Ajaccio? Pauvres citoyens chloroformés et malinformés.

...
24.03 | 00:27

petites voix qui crient dans le désert : unissions nous !

...
24.03 | 00:26

https://www.change.org/p/marisol-touraine-boycott-du-changement-d-heure-non-a-l-heure-d-%C3%A9t%C3%A9?recruiter=513580280&utm_source=share_for_starters&utm_medi

...
Vous aimez cette page