Pièces jointes 11-20 au rapport

Les pièces jointes au rapport (de 11 à 20) qui ne peuvent pas être mises en texte sont visibles en une ou plusieurs images. Elles font partie d'un diaporama qui se trouve dans la rubrique Documents 52

________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 11

 voir Documents 52

_________________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 12

une étude publiée en 20O8 a montré que le système heure d'été (DST) n'économisait pas l'électicité des ménages. On en a trop peu parlé depuis....

En voici le résumé

Matthew J. Kotchen et Laura E. Grant « Economiser de l'énergie avec l’heure d’été? La preuve (que non) par une expérience naturelle en Indiana »

Résumé

L'heure d'été (DST) a une histoire longue et controversée. Tout au long de sa mise en œuvre au cours des deux guerres mondiales, de l'embargo pétrolier des années 1970 et de sa pratique plus régulière aujourd’hui, la principale raison d'être de la DST a toujours été de promouvoir les économies d'énergie.Néanmoins, il y a étonnamment peu de preuves pour dire que le système DST économise l'énergie.Cet article se base sur une expérience naturelle dans l'état d'Indiana, visant à fournir les premières estimations empiriques des effets de la DST sur la consommation d'électricité aux États-Unis depuis les années 1970.  En mettant l'accent sur la demande d'électricité résidentielle, nous effectuons ici la première étude utilisant des microdonnées sur les ménages pour évaluer l'effet global du système DST. La base de données se compose de plus de 7 millions d'observations sur les facturations mensuelles pour la grande majorité des ménages dans le sud de l'Indiana pendant trois ans. Notre principale conclusion est que, en contradiction avec l'intention politique, le système DST augmente la demande d'électricité résidentielle. Les estimations de l'augmentation globale sont d’environ 1 pour cent, mais nous trouvons que l'effet n'est pas constant tout au long de la période d'heure d’été. Le système DST provoque la plus grande augmentation dans la consommation d'électricité en automne, quand les estimations varient entre 2 % et 4 %. Ces résultats concordent avec les résultats de simulation qui indiquent un compromis entre la réduction de la demande pour l'éclairage et l'augmentation de la demande de chauffage et de refroidissement. Nous estimons l’accroissement des factures d'électricité des ménages de l’Indiana à 9 millions $ par année. Nous estimons aussi des coûts sociaux de par l'augmentation des émissions de la pollution allant de 1,6 à 5,3 millions $ par année. Pour finir, nous croyons que cet effet est susceptible d'être encore plus fort dans d'autres régions des États-Unis.

_______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 13

Royaume-Uni  (extrait d'un rapport qui a servi à Energies Demain pour l'ADEME)

Copie du tableau de la page 60 du Rapport ADEME (publié six mois plus tard le 19/3/10)

Le tableau suivant présente les différentes études traitant strictement de l’impact du régime de l’heure d’été sur la consommation électrique :

Auteur

 Pays-Région

Méthode

Résultats

Bouillon - 1983

Allemagne

Simulation sur le bâti

Réduction de la consommation de 3,9 %.

Rock - 1997

Etats – Unis

Simulation sur le bâti

Augmentation de 0,24 %

Ramos & Diaz 1999

Mexique

Empirique

Réduction de la consommation de 0,83 %

Reincke & Van den Broek–1999

Union Européenne  à 15

Simulation

Réduction de la consommation entre 0% et 0,5 %

Fisher – 2000

Allemagne

Simulation

Sans effet

Small – 2001

Nouvelle– Zélande

Simulation

Sans effetsur la consommation d’éclairage

Kellogg & Wolff – 2007

Australie

Empirique

Augmentation de la consommation

Fong - 2007

Japon

Simulation

Réduction de la consommation due à l’éclairage.

Shimodo - 2007

Japon - Osaka

Simulation

Augmentation de la consommation d’électricité de 0,13 %

Kotchen & Grant – 2008

Etats-Unis  Indiana

Analyse empirique et simulation

Augmentation de la consommation de 1 %

 

tiré de  “Daylight Saving, Electricity Demand and Emissions; Exploratory Studies from Great Britain”, Yu Foong Chong (octobre 2009)

Commentaires: Parmi les études postérieures à 1996 apparaissent 4 qui évaluent une augmentation de la consommation globale d’énergie électrique comme effet de l’heure d’été, contre 2 qui concluent à une réduction de cette consommation (3 si on inclue l’étude ADEME).

Note : L’étude de Bouillon (1983) donne une réduction globale de 1,8 % selon un tableau plus complet de Yu Foong Chong ; le chiffre de 3,9% correspond seulement à l’éclairage.

L’étude de Kotchen et Grant prend en compte des surconsommations de chauffage et de climatisation dans l’habitat, alors que Bouillon retient seulement les surconsommations de chauffage.

_______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 14

Voir Documents 52

_______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 14 bis

Prolongation de la lumière naturelle le soir, par effet de la 1ère heure d’avancement présente toute l’année

Si vous voulez voir les tableaux originaux en couleur, allez sur le chapitre Documents 52 - PJ 14 bis

Année 2012

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

10èmejour du mois

 

18h34 à 19h34

19h18 à 20h18

19h52 à 20h52

19h51 à 20h51

19h13 à 20h13

18h12 à 19h12

17h09 à 18h09

Besoin d’allumer à

 

19h04 vers le milieu du pic

19h48 après le pic

20h22

20h21

19h43 après le pic

18h42

17h39

25èmejour du mois

18h10 à 19h10

18h56 à 19h56

19h37 à 20h37

19h57 à 20h57

19h37 à 20h37

18h45 à 19h45

17h40 à 18h40

16h40 à 17h40

Besoin d’allumer à

18h40

19h26 vers la fin

du pic

20h06

20h27

20h07

19h15 avant la fin

du pic

18h10

17h10

On considère que la pointe de consommation d’électricité a lieu de 18h30 à 19h30 (h. légale) et qu’il est nécessaire d’allumer l’éclairage 30 minutes avant le coucher du soleil.

Important : Quand la lumière apportée par l’avancement de l’heure se situe à 20h légales ou après, l’avancement en question est inutile pour le franchissement du pic sans allumer les lampes.

Conclusion pour la première heure d’avance permanente

La 1ère heure d’avance est inefficace en mars, septembre et octobre. Elle est pratiquement inutile pendant 3 quinzaines. Elle est efficace pendant 5 quinzaines et presque efficace pendant 2 quinzaines.

Attention !  L’efficacité de chacune des heures d’avance sera très diminuée par l’utilisation massive des lampes économes, aussi bien vis-à-vis du pic de consommation que des économies d’éclairage (pendant la période « été »)

----------------------------------------------------------------------------------------

 

Prolongation de la lumière naturelle le soir, par effet de la 2ème heure d’avancement d’avril à octobre inclus

 

Année 2012

Mars

avril

mai

juin

juillet

Août

septembre

octobre

10èmejour du mois

 

19h34 à 20h34

20h18 à 21h18

20h52 à 21h52

20h51 à 21h51

20h13 à 21h13

19h12 à 20h12

18h09 à 19h09

Besoin d’allumer à

 

20h04 après le pic

20h48

21h22

21h21

20h43

19h42  après le pic

18h39 pendant le pic

25èmejour du mois

19h10 à 20h10

19h56 à 20h56

20h37 à 21h37

20h57 à 21h57

20h37 à 21h37

19h45 à 20h45

18h40 à 19h40

17h40 à 18h40

Besoin d’allumer à

19h40 après le pic

20h26

21h07

21h27

21h07

20h15

19h10 

20m avant la fin du pic

18h10 pendant le pic

                     

On considère que la pointe de consommation d’électricité a lieu de 18h30 à 19h30 (h. légale) et qu’il est nécessaire d’allumer l’éclairage 30 minutes avant le coucher du soleil. 

Important : Quand la lumière apportée par l’avancement de l’heure se situe à 20h légales ou après, l’avancement en question est inutile pour le franchissement du pic sans allumer les lampes.  

Conclusion  pour la deuxième heure d’avance

La 2ème heure d’avancement est inutile, ou presque, pour écrêter le pic de consommation du soir pendant 4 mois et demi. Elle est inefficace au mois d’octobre. Son efficacité se limite à deux mois à peine en ce qui concerne le passage du pic de consommation d’électricité du soir sans éclairage artificiel.

Bilan actuel: La 1ère heure d’avance est plus efficace pour passer le pic de consommation sans éclairage des lampes, parce qu’elle est moins inutile que la 2ème heure ajoutée pendant sept mois

Attention !  L’efficacité de chacune des heures d’avance sera très diminuée par l’utilisation massive des lampes économes, aussi bien vis-à-vis du pic de consommation que des économies d’éclairage (pendant la période « été »)

_______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 14 ter

Voir Documents 52

__________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 15

Voir Documents 52

______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 16

Voir Documents 52

_________________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 17

Voir Documents 52

_________________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 17 bis

Voir Documents 52

________________________________________________________________

Pièce Jointe n° 18 – Lettre de M. le Ministre Claude EVIN à M. le Député A. MOYNE BRESSAND

Voir Documents 52

____________________________________________________________

PIECE JOINTE N°18 bis -  Lettre de l'Académie de Médecine à Mme la députée Mme Ségolène ROYAL 

Voir Documents 52

_____________________________________________________________________

Pièce Jointe n° 18 ter - Lettre du Dr. GUNDEL à Mme GABARAIN, Présidente de l"ACHE

Voir Documents 52

____________________________________________________________

Pièce Jointe n° 19 - Résumé de l’étude de ROENNEBERG, KANTERMANN et al (Allemagne)

 

The Human Circadian Clock’s Seasonal Adjustment Is Disruptedby Daylight Saving Time

Thomas Kantermann,1 MyriamJuda,1 Martha Merrow,2 and Till Roenneberg1,*

1Ludwig-Maximilian-University Goethestrasse 31 D-80336 Munich Germany 2Department of Chronobiology University of Groningen 9750AA Haren The Netherlands

Current Biology (2007), doi:10.1016/j.cub.2007.10.025

Summary     A quarter of the world’s population is subjected to a 1 hr time change twice a year (daylight saving time, DST). This reflects a change in social clocks, not environmental ones. The impact of DST is poorly understood. Circadian clocks use daylight to synchronize (entrain) to the organism’s environment. Entrainment is so exact that humans adjust to the east-west progression of dawn within a given time zone.In a large survey (n = 55000), we show that the timing of sleep on free days follows the seasonal progression of dawn under standard time, but not under DST. In a second study, we analyzed the timing of sleep and activity for 8 weeks around each DST transition in 50 subjects who were chronotyped (analyzed for their individual phase of entrainment).  Both parameters readily adjust to the release from DST in autumn but the timing of activity does not adjust to the DST imposition in spring, especially in late chronotypes.  Our data indicate that the human circadian system does not adjust to DST and that its seasonal adaptation to the changing photoperiods is disrupted by the introduction of summer time.  This disruption may extend to other aspects of seasonal biology in humans.

La correction des variations saisonnières de l'horloge circadienne humaine est perturbée par l'heure d'été

Résumé : Un quart de la population mondiale est soumis à un changement d'heure d’une heure deux fois par an (DST, daylight saving time). C’est un changement des horloges sociales, et pas de celles de l’environnement. L'impact du DST est mal compris. Les horloges circadiennes utilisent la lumière du jour pour synchroniser (et entraîner) l’organisme avec l'environnement. Cet entraînement est si précis que l'homme s'adapte à la progression est-ouest de l'aube dans un fuseau horaire donné. Dans une vaste enquête (portant sur 55000 individus), nous avons montré que le temps de sommeil aux jours sans contrainte suit la progression saisonnière de l'aube avec l’heure normale, mais pas avec le DST. Dans une seconde étude, nous avons analysé les périodes de sommeil et d’activité pendant 8 semaines autour de chaque transition du DST chez 50 sujets qui étaient chronotypés (analysés pour leurs phases individuelles d'entraînement). Les deux paramètres s’ajustent facilement à la sortie du DST à l'automne, mais le calendrier de l'activité ne s'ajuste pas à l'imposition du DST au printemps, en particulier chez les chronotypes tardifs. Nos données indiquent que le système circadien humain ne s'ajuste pas au DST et que son adaptation saisonnière à l'évolution des photopériodes est perturbée par l'introduction de l'heure d'été. Cette perturbation peut s'étendre à d'autres aspects de la biologie saisonnière chez l'homme.

_______________________________________________________________

PIECE JOINTE NUMERO 19 bis  - Résumé de l’étude de AGATOVA et al. (Russie)

 Voir Documents 52

________________________________________________________________

 

PIECE JOINTE NUMERO 20

L’heure d’été - l’heure d’hiver : respecter le temps

Elena Kovatchitch         Mardi 10 Juillet 2012

Les chercheurs de Saint-Pétersbourg proposent de remettre les pendules à l’heure une fois pour toutes. Un comité spécial réunissant les astronomes, les biologistes, les médecins, les sociologues, les enseignants, a été mis en place afin d’étudier le problème.

La conclusion à laquelle est arrivée le comité : il faut mettre les aiguilles deux heures en arrière ce qui permettra de se débarrasser de tous les problèmes liés à la mauvaise santé.

L’année dernière on a cru que les jeux avec le temps étaient enfin terminés. Par un décret présidentiel le 27 mars 2011 la Russie est définitivement passé à l’heure d’été. Mais voilà qu’il s’avère que le dossier est toujours ouvert. La Douma d’Etat propose une loi selon laquelle la Russie devra passer à l’heure d’hiver ou à l’heure du fuseau.

L’heure d’été en vigueur aujourd’hui dépasse de deux heures l’heure du fuseau. Ce décalage a un impact négatif sur la santé humaine, affirme Vyatcheslav Aprelev, président du comité.

« Tout commence par ce qu’on est privé des phases pré-réveil du sommeil nocturne ce qui provoque une fatigue persistante. Les désavantages de tout décalage de l’heure naturelle sont décrits en détail dans le rapport de notre comité. On arrive à la conclusion suivante : il est impératif de renoncer à tout passage à une autre heure et de revenir à l’heure du fuseau suivant le système de fuseaux international ».

Selon les médecins, après le passage définitif à l’heure d’été, le nombre de décès provoqués par les crises cardiaques a augmenté de 75 %, celui de déplacements de médecins à domicile de 12 %, celui de crises de nerfs de 10 %. Ces chiffres sont alarmants.

Le passage à l’heure d’été ou d’hiver était initialement expliqué par les avantages économiques qu’il pouvait procurer. Le passage à l’heure d’été était censé de faire des économies d’électricité. Cependant, cet avantage s’est avéré assez douteux les pertes engendrées par le passage étant beaucoup plus importantes.

Selon Vyatcheslav Aprelev, le temps est une des caractéristiques du monde qui nous entoure et il est inadmissible de le changer de notre propre gré. « Même les pharaons égyptiens dont le pouvoir était absolu, pouvaient changer tout sauf le temps », conclut Vyatcheslav Aprelev

Source : french.ruvr.ru 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

28.10 | 13:53

Cela montre surtout qu'on les manipule en les interrogeant en automne et en leur proposant le choix entre "hiver toute l'année" et "été tout l'année"!

...
28.10 | 11:55

46/100 des français veulent maintenir 2 heures d'avance sur l'heure solaire !les politicards ont finit de rendre ce peuple idiot?

...
27.10 | 09:45

Le Parlement européen a fait un rapport très critique sur les conséquences des changements d'heure dans l'UE (http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/STUD/2017/611006/EPRS_STU(2017)611006_EN.pdfen anglais seulement)

...
21.10 | 19:56

Nous allons nous renseigner. Le problème est que la Commission demande l'avis des gouvernements, qui jusqu'à présent ont dit que tout allait bien!

...
Vous aimez cette page