réponses

Une lettre de Monsieur François Hollande, lorsqu'il était candidat à la Présidence de la République

11 juin

http://www.francesoir.fr/politique-france/election-legislative-attention-changement-heures-ouverture-et-fermeture-des-bureaux-vote-premier-tour-elections-legislatives-horaire-info-pratique-mode-emploi

"Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h", précise le site de l'administration, service-public.fr dans la section dédiée. Puis d'ajouter: "par dérogation préfectorale, les bureaux pourront rester ouverts dans certaines villes jusqu'à 20h".

10 mai

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/rythmes-scolaires/rythmes-scolaires-macron-autorise-les-ecoles-a-revenir-en-arriere_2184263.html

Le président élu dimanche Emmanuel Macron entend revenir sur la réforme des rythmes scolaires. Chaque commune pourra décider de son organisation après concertation avec les écoles.

=

Et maintenant?  L'ACHED continuera sans relâche à essayer de convaincre le nouveau gouvernement et ses élus que son combat est salutaire!

* *

13 avril 2017   (actualisé le 24)

L'ACHED s'est adressé aux candidat(e)s à la Présidence de la République.... Comme Monsieur Hollande (en haut à droite) ou Monsieur Sarkozy (voir plus loin) il y a cinq ans, certains ont répondu....

Il s'agit (dans l'ordre) de

Monsieur Macron

Monsieur Dupont-Aignan

Monsieur Hamon

Répondre montre qu'on est conscient du problème, mais les réponses ne sont pas très encourageantes... Soit elles pensent qu'un réajustement de notre heure légale est empêché par nos énergéticiens au (vrai) pouvoir, soit que nous n'avons pas assez de preuves pour dire que le bilan de l'heure d'été est négatif, soit que cela mérite réflexion.....(ce n'est pas dans l'ordre cette fois....)

 

RAPPEL

En 2012

 

 

 

 

PROFITONS-EN pour réviser nos connaissances

 

DST  = Daylight Saving Time  (l'heure qui économise la lumière) c'est à dire l'heure d'été 

Elle économise la lumière pour certains, mais elle n'économise pas l'énergie, ni même l'électricité, qui sert à bien d'autres choses qu'à s'éclairer et qui en plus le fait maintenant de manière performante et économe !

Il n'est qu'à consulter les publications scientifiques mondiales pour s'en convaincre !

******************************************************

En Europe

Royaume-Uni

Copie du tableau de la page 60 du Rapport ADEME (19/3/10)

Le tableau suivant présente les différentes études traitant strictement de l’impact du régime de

l’heure d’été sur la consommation électrique :

 

Auteur

 Pays-Région

Méthode

Résultats

Bouillon - 1983

Allemagne

Simulation sur le bâti

Réduction de la consommation de 3,9 %.

Rock - 1997

Etats – Unis

Simulation sur le bâti

Augmentation de 0,24 %

Ramos & Diaz 1999

Mexique

Empirique

Réduction de la consommation de 0,83 %

Reincke & Van den Broek–1999

Union Européenne  à 15

Simulation

Réduction de la consommation entre 0% et 0,5 %

Fisher – 2000

Allemagne

Simulation

Sans effet

Small – 2001

Nouvelle– Zélande

Simulation

Sans effetsur la consommation d’éclairage

Kellogg & Wolff – 2007

Australie

Empirique

Augmentation de la consommation

Fong - 2007

Japon

Simulation

Réduction de la consommation due à l’éclairage.

Shimodo - 2007

Japon - Osaka

Simulation

Augmentation de la consommation d’électricité de 0,13 %

Kotchen & Grant – 2008

Etats-Unis  Indiana

Analyse empirique et simulation

Augmentation de la consommation de 1 %

 

tiré de  “Daylight Saving, Electricity Demand and Emissions; Exploratory Studies from Great Britain”, Yu Foong Chong (octobre 2009)

 

Commentaires: Parmi les études postérieures à 1996 apparaissent 4 qui évaluent une augmentation de la consommation globale d’énergie électrique comme effet de l’heure d’été, contre 2 qui concluent à une réduction de cette consommation (3 si on inclue l’étude ADEME).

 

Note : L’étude de Bouillon (1983) donne une réduction globale de 1,8 % selon un tableau plus complet de Yu Foong Chong ; le chiffre de 3,9% correspond seulement à l’éclairage.

 

L’étude de Kotchen et Grant prend en compte des surconsommations de chauffage et de climatisation dans l’habitat, alors que Bouillon retient seulement les surconsommations de chauffage.

 

****

Allemagne et Pays-Bas 

The Human Circadian Clock’s Seasonal Adjustment Is Disruptedby Daylight Saving Time

Thomas Kantermann,1 MyriamJuda,1 Martha Merrow,2 and Till Roenneberg1,*

1Ludwig-Maximilian-University Goethestrasse 31 D-80336 Munich Germany 2Department of Chronobiology University of Groningen 9750AA Haren The Netherlands

Current Biology (2007), doi:10.1016/j.cub.2007.10.025 

Summary     A quarter of the world’s population is subjected to a 1 hr time change twice a year (daylight saving time, DST). This reflects a change in social clocks, not environmental ones. The impact of DST is poorly understood. Circadian clocks use daylight to synchronize (entrain) to the organism’s environment. Entrainment is so exact that humans adjust to the east-west progression of dawn within a given time zone.In a large survey (n = 55000), we show that the timing of sleep on free days follows the seasonal progression of dawn under standard time, but not under DST. In a second study, we analyzed the timing of sleep and activity for 8 weeks around each DST transition in 50 subjects who were chronotyped (analyzed for their individual phase of entrainment).  Both parameters readily adjust to the release from DST in autumn but the timing of activity does not adjust to the DST imposition in spring, especially in late chronotypes.  Our data indicate that the human circadian system does not adjust to DST and that its seasonal adaptation to the changing photoperiods is disrupted by the introduction of summer time.  This disruption may extend to other aspects of seasonal biology in humans.

Traduction

La correction des variations saisonnières de l'horloge circadienne humaine est perturbée par l'heure d'été

Résumé  Un quart de la population mondiale est soumis à un changement d'heure d’une heure deux fois par an (DST, daylight saving time). C’est un changement des horloges sociales, et pas de celles de l’environnement. L'impact du DST est mal compris. Les horloges circadiennes utilisent la lumière du jour pour synchroniser (et entraîner) l’organisme avec l'environnement. Cet entraînement est si précis que l'homme s'adapte à la progression est-ouest de l'aube dans un fuseau horaire donné. Dans une vaste enquête (portant sur 55000 individus), nous avons montré que le temps de sommeil aux jours sans contrainte suit la progression saisonnière de l'aube avec l’heure normale, mais pas avec le DST. Dans une seconde étude, nous avons analysé les périodes de sommeil et d’activité pendant 8 semaines autour de chaque transition du DST chez 50 sujets qui étaient chronotypés (analysés pour leurs phases individuelles d'entraînement). Les deux paramètres s’ajustent facilement à la sortie du DST à l'automne, mais le calendrier de l'activité ne s'ajuste pas à l'imposition du DST au printemps, en particulier chez les chronotypes tardifs. Nos données indiquent que le système circadien humain ne s'ajuste pas au DST et que son adaptation saisonnière à l'évolution des photopériodes est perturbée par l'introduction de l'heure d'été. Cette perturbation peut s'étendre à d'autres aspects de la biologie saisonnière chez l'homme.

 ****************

Au Canada

Sleep Deficit, Fatal Accidents, and the Spring Shift to Daylight Savings Time

 

Déficit de sommeil, Accidents mortels et passage à l'heure d’été au printemps

 

COREN, Stanley. (Department of Psychology, University of British Columbia, Canada)

 

Abstract

 

Some researchers claim that society is chronically sleep deprived, and even small additional reductions in sleep time may have consequences for safety. Supportive evidence was provided by a study of the effects of daylight savings time (DST) on traffic accidents, finding increased accident rates on the Monday following the spring time shift (one hour sleep lost) and decreased rates in the fall (one hour sleep gained). This study attempted to replicate these findings using data on 366,910 U.S. traffic deaths (1986-1995). Comparing the Monday immediately following the DST shift, with the previous and following Mondays, shows the expected spring increase in fatal accidents [RR = 1.17, 95 % CI=1.07/1.29, þ2 (1) = 10.83, p < 0,001] while the fall time shift produced an insignificant reduction in traffic deaths. Alternative explanations, not involving sleep are that after the spring shift people must drive to work in dimmer light or that those who forget the time shift find themselves late for work and driving with reckless haste. Both predict the accident increase early in the day, while sleep deficit predicts effects later in the day. Partitioning the day into early and late finds only a significant increase in traffic fatalities in the later half of the day [RR=1.13, 95% CI=1.01-1.28, þ2(1)=3.89, p < 0.05]. Thus these data are consistent with the hypothesis that a small decrease in sleep duration, such as that which occurs with the spring shift to DST, can significantly increase accident.

 

Résumé

 

Certains chercheurs affirment que la société est chroniquement privée de sommeil, et que même de petites réductions additionnelles du temps de sommeil peuvent avoir des conséquences pour la sécurité. Des preuves ont été fournies à l'appui par une étude des effets de l'heure d'été (DST) sur les accidents de la circulation, en trouvant des taux d'accidents accrus le lundi qui suit le changement d’heure de printemps (une heure de sommeil perdue) et une réduction au changement d'automne (une heure de sommeil acquise). Cette étude a tenté de reproduire ces résultats à l'aide de données sur les 366.910 décès sur les routes américaines de 1986 à 1995. En comparant le lundi, immédiatement après le changement DST, avec les deux lundis l’encadrant, on montre une augmentation des accidents mortels [RR = 1.17, 95 % CI=1.07/1.29, þ2 (1) = 10.83, p < 0,001] au printemps alors que le changement d'automne produit une réduction non significative des décès sur les routes. D’autres explications n'impliquant pas le sommeil, sont qu’après l’avancement de printemps, les actifs doivent aller au travail par lumière changeante ou bien que ceux qui oublient le décalage de l'heure se retrouvent en retard pour le travail et conduisent vite et imprudemment. Ces deux causes entraînent l'augmentation des accidents tôt dans la journée, tandis que le déficit de sommeil apporte des effets plus tard dans la journée. En séparant le début et la fin du jour, on conclut à une augmentation significative des morts seulement dans la deuxième moitié de la journée [RR = 1,13, IC à 95 % = 1,01-1,28, þ2 (1) = 3,89 p < 0,05]. Ainsi, ces données concordent avec l'hypothèse qu'une faible diminution de la durée du sommeil, comme celle qui se produit avec le passage du printemps au DST, augmente sensiblement les accidents

**************

En Belgique

 

Daylight saving time effect on fuel consumption and atmospheric pollution

 

Effet de l'heure d'été sur la consommation de carburant et la pollution atmosphérique

 

by: Walter HecqYouri BorisovMarc Totte

 

The Science of The Total Environment, Vol. 133, No. 3. (18 June 1993), pp. 249 -274, doi:10.1016/0048-9697(93)90248-5  Key: citeulike:2177348

 

Abstract

 

On the basis of a traffic analysis made by means of the multiple regression method, it has been shown that the daylight saving time applied in summer months, causes a rise in evening traffic and creates an increase in fuel consumption and hence a higher pollution level in the atmosphere resulting from the products of fuel burning (NOx, volatile organic compounds). It has also been demonstrated -- by using the recent version of the US EPA lagrangian EKMA trajectory model -- that an increase in primary pollutants and the `shifting' of traffic intensity with respect to sunlight intensity (UV) resulting from the launching of daylight savings time lead to a rise in secondary pollutants, especially in photochemical pollutants: ozone (O3) and peroxy acetyl nitrate (PAN).

 

Résumé

 

Sur la base d'une analyse du trafic, produite avec l'aide de la méthode de régression multiple, il a été démontré que le DST appliqué dans les mois d'été, provoque une augmentation du trafic en soirée et crée une augmentation de la consommation de carburant, et par conséquent un niveau plus élevé de pollution dans l'atmosphère en résultante des produits de la combustion du carburant (NOx, composés organiques volatils). Il a également été démontré que, à l'aide de la version la plus récente du modèle lagrangien de trajectoire US EPA EKMA, une augmentation des polluants primaires et le déplacement de l'intensité de la circulation par rapport à l'intensité de la lumière du soleil (UV), résultant du passage à l'heure d’été entraînent une hausse des polluants secondaires, en particulier des polluants photochimiques: l'ozone (O3) et le peroxy acétyl nitrate (PAN).

 

************************* 

Aux Etats-Unis d'Amérique,

une étude publiée en 20O8 a montré que le système heure d'été (DST) n'économisait pas l'électicité des ménages. On en a trop peu parlé depuis....

En voici le résumé

Matthew J. Kotchen et Laura E. Grant      « Economiser de l'énergie avec l’heure d’été? La preuve (que non) par une expérience naturelle en Indiana »

Résumé

L'heure d'été (DST) a une histoire longue et controversée. Tout au long de sa mise en œuvre au cours des deux guerres mondiales, de l'embargo pétrolier des années 1970 et de sa pratique plus régulière aujourd’hui, la principale raison d'être de la DST a toujours été de promouvoir les économies d'énergie.Néanmoins, il y a étonnamment peu de preuves pour dire que le système DST économise l'énergie.Cet article se base sur une expérience naturelle dans l'état d'Indiana, visant à fournir les premières estimations empiriques des effets de la DST sur la consommation d'électricité aux États-Unis depuis les années 1970.  En mettant l'accent sur la demande d'électricité résidentielle, nous effectuons ici la première étude utilisant des microdonnées sur les ménages pour évaluer l'effet global du système DST. La base de données se compose de plus de 7 millions d'observations sur les facturations mensuelles pour la grande majorité des ménages dans le sud de l'Indiana pendant trois ans. Notre principale conclusion est que, en contradiction avec l'intention politique, le système DST augmente la demande d'électricité résidentielle. Les estimations de l'augmentation globale sont d’environ 1 pour cent, mais nous trouvons que l'effet n'est pas constant tout au long de la période d'heure d’été. Le système DST provoque la plus grande augmentation dans la consommation d'électricité en automne, quand les estimations varient entre 2 % et 4 %. Ces résultats concordent avec les résultats de simulation qui indiquent un compromis entre la réduction de la demande pour l'éclairage et l'augmentation de la demande de chauffage et de refroidissement. Nous estimons l’accroissement des factures d'électricité des ménages de l’Indiana à 9 millions $ par année. Nous estimons aussi des coûts sociaux de par l'augmentation des émissions de la pollution allant de 1,6 à 5,3 millions $ par année. Pour finir, nous croyons que cet effet est susceptible d'être encore plus fort dans d'autres régions des États-Unis.

*****

 

 

Sur le blog d’un internaute de la Réunion, le 17 novembre 2011

Regardez l'image

 

17 novembre 2011 Sur le blog d'un internaute de la Réunion

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

28.10 | 13:53

Cela montre surtout qu'on les manipule en les interrogeant en automne et en leur proposant le choix entre "hiver toute l'année" et "été tout l'année"!

...
28.10 | 11:55

46/100 des français veulent maintenir 2 heures d'avance sur l'heure solaire !les politicards ont finit de rendre ce peuple idiot?

...
27.10 | 09:45

Le Parlement européen a fait un rapport très critique sur les conséquences des changements d'heure dans l'UE (http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/STUD/2017/611006/EPRS_STU(2017)611006_EN.pdfen anglais seulement)

...
21.10 | 19:56

Nous allons nous renseigner. Le problème est que la Commission demande l'avis des gouvernements, qui jusqu'à présent ont dit que tout allait bien!

...
Vous aimez cette page